lundi, septembre 26, 2022
AccueilFEMMESBrésil : Renata Souza, l'avocate des favelas de Rio

Brésil : Renata Souza, l’avocate des favelas de Rio

Membre du parlement de l’Etat de Rio, Renata Souza dans la quarantaine veut poursuivre son action en faveur des minorités noires.

Renata Souza arpente les ruelles de Mare, une favela de l’Etat de Rio au Brésil. La quadragénaire est en campagne électorale. Elle fait partie des cinq élus noirs du parlement de cet Etat qui compte 70 membres.

Celle qui veut rempiler lors des élections du 2 octobre se présente comme l’avocate de la minorité noire ; reléguée au second plan.

« Lorsque nous nous présentons en disant ‘je suis une femme, je suis noire, je viens de la favela et je suis venue ici pour défendre ces programmes’, c’est un grand choc, c’est un changement de pouvoir, parce que ces gens, des gens comme moi, comme ma mère, comme mes voisins, ont toujours été à la périphérie, non seulement territorialement, mais aussi politiquement. Nous n’avons jamais été au centre de la politique, nous n’avons jamais été une priorité. »explique Renata Souza.

Un engagement risqué pour une femme de couleur dans cet Etat. Elle a d’ailleurs quitté la localité de Mare contre son gré, victime de menaces de mort de la part de groupes pro-Bolsonaro, l’actuel président brésilien.

 » Je me déplace avec une voiture blindée, je me déplace avec des policiers, je me déplace avec des agents de sécurité. J’ai perdu ma liberté, c’est un prix très élevé à payer pour faire de la politique au Brésil. »; a déclaré la candidate.

Pas question donc de baisser les bras, même si Renata Souza a failli quitter la scène politique après l’assassinat le 14 mars 2018, de la militante de la cause noire Marielle Franco dont elle était proche. Sa lutte en faveur des populations de la favela de Mare est appréciée.

 » Que nous le voulions ou non, c’est un endroit oublié par les gens, par les politiciens eux-mêmes. Ils ne s’intéressent pas vraiment à nos priorités, à nos intérêts, ils privilégient les leurs. Donc, avoir ici quelqu’un qui pense comme nous, qui s’occupe de nous, est très important, et qui est l’un d’entre nous, comme l’est Renata. »; affirme Adrianny, étudiante en physique médicale.

Alors qu’elle brigue un nouveau mandat, Renata Souza est fière d’avoir fait passer des lois contre les mauvais traitements infligés aux femmes noires enceintes dans le système de santé entre autres. (euronews.fr)

ARTICLES LIÉS
- Advertisment -

Les plus populaire

Commentaires récents