dimanche, novembre 27, 2022
AccueilAFRIQUECameroun : le 3e Forum africain des femmes entrepreneures se tient à...

Cameroun : le 3e Forum africain des femmes entrepreneures se tient à Yaoundé

La rencontre d’opportunités s’est ouverte mercredi 16 novembre 2022.

Quatre jours pour penser l’entrepreneuriat féminin en Afrique. Cette troisième édition qui s’est ouverte le 16 va se refermer le 19 novembre 2022. L’échange est placé sous le thème « Entrepreneuriat féminin et ZLECAF : Enjeux, défis et opportunités ».

D’après la présidente du comité d’organisation du forum, Rose Manguelle, « 65 % de la population active est constituée de femmes. Seulement 4 % d’entre elles ont accès aux financements classiques pour une contribution de 9 % au PIB du Cameroun et un accès aux ressources de 20 % ».

De ce fait, le Forum africain des Femmes Entrepreneures (FAFE) s’active autour de la migration des femmes du secteur informel vers le secteur formel, de la formation de la gent féminine afin de professionnaliser son entrepreneuriat.

Le forum est un événement annuel organisé par le Cabinet d’expertise financière M2 Finances en partenariat avec les associations féminines camerounaises et internationales.

Yaoundé, siège de l’entrepreneuriat

Cette rencontre des femmes entrepreneures se tient alors que, depuis le 15 novembre Yaoundé est le siège de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat.

Six jours pour penser l’entrepreneuriat. Cette semaine dédiée à l’entrepreneuriat sera également l’occasion de mener des réflexions en vue d’aboutir à des orientations nouvelles et pertinentes permettant d’opérer des choix stratégiques visant la promotion de l’entrepreneuriat et de l’innovation, facteurs déterminant de l’accélération d’une croissance participative.

La rencontre est placée sous le thème « Innovation et dynamisation de l’écosystème entrepreneurial », cette quatrième édition mettra l’accent sur la promotion de l’entrepreneuriat et la modernisation technologique et organisationnelle des entités économiques.

Selon le ministère des petites et moyennes entreprises, les travaux permettront aux PME de s’outiller pour répondre aux exigences de la mondialisation en matière de qualité, de coût et de délais ; de s’informer sur les nouveaux processus techniques et technologiques, dans les métiers ; d’accroître l’offre locale des biens et services ; de réaliser des gains de productivité ; et de stimuler la croissance économique et l’innovation. (Journal du Cameroun)

ARTICLES LIÉS
- Advertisment -

Les plus populaire

Commentaires récents