vendredi, mars 1, 2024
AccueilALERTEBouchra Baibanou, une Marocaine sur les plus hauts sommets du monde

Bouchra Baibanou, une Marocaine sur les plus hauts sommets du monde

Bouchra Baibanou a escaladé les sept sommets du Monde et est devenue la première femme marocaine et nord-africaine à réaliser un tel exploit.

La passion de Bouchra Baibanou pour l’alpinisme l’a poussée à escalader les sept sommets du Monde. Grâce à ce challenge relevé, elle est devenue la première femme marocaine et nord-africaine à réaliser un tel exploit.

Tout a commencé par le Kilimandjaro, le plus haut sommet de l’Afrique. C’est justement lors de cette ascension que sa vie a pris un tout autre tournant.

« J’ai commencé à trouver les plus hauts sommets de chaque continent. J’ai emmené mon mari avec moi pour partir ensemble gravir le Kilimandjaro en Tanzanie et c’était ça le déclic. Après j’ai enchaîné les sommets. L’ascension de l’Everest était l’une des expériences les plus marquantes de ma vie. Gravir le toit du monde à 8849 mètres, ce n’est pas évident. Il y avait beaucoup de difficultés et l’obstacles. C’était très difficile comme ascension qui m’a beaucoup marquée » a déclaré l’alpiniste.

Pour immortaliser ses exploits, Bouchra Baibanou a sorti un livre : « Mon chemin vers les sept sommets »; elle yraconte les détails de sa longue ascension au sommet des sept montagnes.

« J’ai réussi à faire sortir ce livre, c’est 380 pages avec beaucoup d’anecdotes, des leçons de vie et des messages que j’ai voulu faire passer à travers ce livre pour inspirer les gens » a révélé Bouchra Baibanou. 

Et si Bouchra a réussi à relever le défi, c’est parce qu’elle a pu compter sur le soutien de sa famille et notamment de son mari, grâce à qui elle a pu vivre sa passion pleinement. 

« Il y avait des contraintes matériels et financières mais elle a pu surmonter tout ça grâce au soutien de sa petite famille, sa grande famille et aussi ses amis » a expliquéLhoucine Ouboumalk, le mari de Bouchra Baibanou.

Un film exceptionnel a également été tourné au plus près de ses exploits, un long métrage poétique qui retrace son périple.

« J’ai découvert que Bouchra n’était pas une femme de fer, c’est une femme comme toutes les autres femmes et ce qui faisait la différence, c’est sa force mentale qui est plus dans sa volonté. Même si ça parle des ascensions de Bouchra, mais ça parle de l’ascension de toutes les femmes marocaines, arabes et même toutes les femmes du monde » s’est confié Mehdi Moutia, réalisateur du film Al Qimma (Le Sommet).

En février prochain, Baibanou va gravir pour la 2ème fois le mont Kilimandjaro, mais cette fois-ci pour une cause sociale et solidaire. (Un reportage de Hajar Toufik correspondante Africanews au Maroc)

ARTICLES LIÉS
- Advertisment -

Les plus populaire

Commentaires récents